Pharmacie-Annaba
Bonjour, mon cher, visiteur vous devez connaître et participer au forum avec nous...
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Postez vos dédicaces sur Pharmacie-Annaba
Le nombre des visiteurs sur notre Forum depuis le 28/08/2011

.: عدد زوار المنتدى :.

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Retrouvez-nous sur le facebook
Meilleurs posteurs
Nardjess (1860)
 
Admin (1276)
 
Spasfon (1266)
 
Fadiaz (1252)
 
truth (1178)
 
Minaku Chan (938)
 
Sara-pharma (860)
 
Miroue (837)
 
pharma2 (729)
 
Sylvidra (716)
 

Sondage

Que pensez vous de la formation en pharmacie a Annaba ?

36% 36% [ 48 ]
39% 39% [ 52 ]
25% 25% [ 33 ]

Total des votes : 133

Météo à Annaba
مواقيت الصلاة



Images chocs et produits du tabac : les modalités publiées au Journal Officiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Images chocs et produits du tabac : les modalités publiées au Journal Officiel

Message par Admin le Lun 26 Avr - 21:39




Les avertissements sanitaires déjà présents des
2 côtés des paquets de cigarette devront être accompagnés de photos
explicites en couleur, selon l'arrêté du 15 avril signé par Roselyne
Bachelot et paru aujourd'hui au Journal Officiel. Une disposition
saluée par le Comité National Contre le Tabagisme, qui appelle
également à "aller plus loin".



Comme l'avait annoncé Roselyne Bachelot le 16 avril, les 14 avertissements sanitaires
devront être illustrés sur "toutes les unités de conditionnement du
tabac et des produits du tabac, à l'exception du tabac à usage oral
[tabac à chiquer] dont la commercialisation est autorisée et des autres
produits du tabac sans combustion" :
1. Les fumeurs meurent prématurément.
2. Fumer bouche les artères et provoque des crises cardiaques et des attaques cérébrales.
3. Fumer provoque le cancer mortel du poumon.
4. Fumer pendant la grossesse nuit à la santé de votre enfant.
5. Protégez les enfants : ne leur faites pas respirer votre fumée.
6. Votre médecin ou votre pharmacien peuvent vous aider à arrêter de fumer.
7. Fumer crée une forte dépendance, ne commencez pas.
8. Arrêter de fumer réduit les risques de maladies cardiaques et pulmonaires mortelles.
9. Fumer peut entraîner une mort lente et douloureuse.
10. Faites-vous aider pour arrêter de fumer, téléphonez au 0825 309 310 (0,15 EUR/min).
11. Fumer peut diminuer l'afflux sanguin et provoque l'impuissance.
12. Fumer provoque un vieillissement de la peau.
13. Fumer peut nuire aux spermatozoïdes et réduit la fertilité.
14. La fumée contient du benzène, des nitrosamines, du formaldéhyde et du cyanure d'hydrogène.







Des avertissement généraux maintenus sur le recto des paquets
Ces avertissements illustrés "spécifiques" prendront place au verso des
paquets de cigarettes et devront couvrir "au moins 40 %" de sa surface
externe. Au recto du paquet, il y aura toujours l'un ou l'autre des 2
avertissements "généraux", "Fumer tue" ou "Fumer nuit gravement à votre
santé et à celle de votre entourage".
Le
Comité National Contre le Tabagisme (CNCT) se félicite de l'adoption de
cette mesure, sa directrice Emmanuelle Béguinot rappelant que "les
avertissements visuels qui montrent les méfaits du tabac constituent
une des mesures les plus efficaces pour contrer les pratiques
publicitaires de l'industrie du tabac et dissuader les jeunes de
commencer à fumer". Cependant Emmanuelle Beguinot souligne qu'une
taille d'au moins 50 %, et non de 40 %, serait plus efficace, ainsi
qu'un renouvellement fréquent des visuels, afin de mieux cibler les
jeunes et les femmes, cibles "particulièrement prisées de l'industrie
du tabac".














Des délais d'1 à 2 ans selon les produits
Ces illustrations (en noir et blanc sur l'arrêté paru au Journal
Officiel, mais en couleur sur les produits du tabac) devront être
présentes d'ici 1 an sur tous les paquets de cigarettes, et d'ici 2 ans
pour les autres produits du tabac, selon le texte de l'arrêté signé par
la Ministre de la Santé.
Le
CNCT s'étonne de la durée de ces délais, soulignant que le packaging
des cigarettes change fréquemment en fonction des campagnes de
communication, "à une fréquence quasi-mensuelle". Faut-il donc vraiment
1 an pour apposer ces photos ?
Une campagne de communication en complément ?
Le CNCT regrette que cette modification ne soit pas couplée à une
campagne de communication, "comme cela a été le cas dans l'ensemble des
pays qui ont mis en oeuvre cette mesure de manière très efficace" (cf.
notre article revenant sur l'impact de ces campagnes dans d'autres
pays : "Des avertissements chocs sur les paquets").

















Une mesure qui pourrait porter ses fruits
Néanmoins malgré ces réserves motivées par la volonté de continuer et
d'amplifier la lutte contre le tabagisme, cette mesure pourrait
contribuer amplifier la diminution de la consommation de tabac, en
décourageant l'achat et en faisant un peu plus prendre conscience des
dangers de la nicotine. Le CNCT salue donc ce pas en avant réalisé "en
dépit des pressions incessantes exercées par les buralistes et les
fabricants", pressions qui avaient auparavant entraîné plusieurs
reports de cette mesure pourtant déjà mise en place dans plusieurs pays.
Une pression exagérée sur les fumeurs ?
Les fumeurs pourraient se sentir particulièrement pointés du doigt,
voire stigmatisés par ces photos très explicites, alors qu'ils fument
un produit autorisé dont la vente rapporte des milliards d'euros à
l'Etat chaque année. Il est difficile de passer cet aspect sous
silence, ne serait-ce qu'en lisant les réactions des internautes à
l'annonce de cette nouvelle mesure préventive et en se souvenant des
derniers textes de loi votés par les parlementaires.
Il
pourrait en effet être tentant de comparer les pressions exercées sur
les fumeurs à l'attitude envers d'autres comportements addictifs :
l'Assemblée nationale vient par exemple d'autoriser l'ouverture à la
concurrence des jeux en ligne sans y coupler des moyens de prévention
importants de la dépendance ; et Roselyne Bachelot a légalisé il y a
quelques mois la publicité pour l'alcool sur internet, légalisation pourtant dénoncée par les spécialistes (voir aussi notre vidéo "Alcool : les excès encouragés par les producteurs").












Élargir la lutte contre les addictions ?
Si le tabagisme tue massivement et, lorsqu'il est passif, empoisonne à
petits feu une partie de la population, l'alcool, en plus de tuer
également massivement, produit beaucoup de dégâts sociaux (violences
conjugales, routières, troubles à l'ordre public, etc.) et est donc
aussi un fléau de santé publique qu'il faudrait combattre énergiquement.
Or
les campagnes et mesures actuelles ne sont que peu dissuasives : il
n'est, par exemple, pas question d'apposer des images de cirrhose du
foie sur les bouteilles de vin, ni d'augmenter considérablement les
taxes sur les produits alcoolisés ou les gains sur les sites de paris
en ligne...
La lutte contre
l'alcoolisme, le jeu pathologique ou d'autres addictions
potentiellement néfastes de notre époque devrait-elle utiliser les
moyens dissuasifs actuellement mis en oeuvre pour le tabagisme, avec un
certain succès (la consommation diminue régulièrement depuis des
années, même si les ventes de cigarettes ont légèrement augmenté en
2009) ?

_________________

avatar
Admin
Administrateur
Administrateur

Masculin Age : 29
Localisation : Chez moi
Nombre de messages : 1276
Inscrit(e) le : 07/10/2008

http://www.pharmacie-annaba.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum